mardi 8 janvier 2013

Aria en jaune et bleu



vincent-variation-jaune-et-bleue.jpg


Entre deux haies de jour, l’été serait fini ?
Une rumeur d’épeautre
achève de courir

Partir

Tout au bout de l’automne
rencontrer cette autre
à la vie décousue qui s’est appelée
Viens
cueillir tes maintenant tes ici tes regrets


Un jour on ouvrira mes bagages
on ouvrira mes yeux et ma bouche et mon cœur
on y découvrira le temps coagulé aux couleurs de l'hiver
et le gris des marées
j’aurai de la douceur
ou de l’âpre connus au cours de mes voyages
oublié pour toujours les noms, les lieux, les charmes
j’aurai posé mes larmes
et on m’aura dit " Oui,  c’est la bonne question ! "

Rien ne vaut un jardin
rien ne vaut un automne
si roux et si puissant qu’on voudrait y mourir
y embraser les feuilles avant qu’elles ne s’étonnent

Une rumeur d’épeautre a cessé de courir
Le ciel ne me doit rien


Toile de Vincent Van Gogh
A mon Ami Jean- Pierre Crespin

Aucun commentaire: