mardi 8 janvier 2013

Chariot






Comme ton pas est triste
petit roi en voyage en galop dans ta tête
et tes yeux trop cernés
à un âge où l’
enfant est roi sans le savoir
tu cherches d’autres pistes, à sortir de ce noir  

et tes chevaux bornés
tirent à hue à dia
Sais tu bien où tu vas?
                                            
Comme ta bouche est muette
petit roi arrêté
on dirait que ton être
est tout coupé
en deux
et tes lèvres scellés me disent l’
inquiétude
sauras tu rencontrer les gouttes de lumière   
sauras tu avancer ?

            
Comme ton âme hésite
entre aller d’un pas lent à séparer les heures
            et courir à va vite
on dirait que ton je est encore en suspens
sais tu ce qui t’attend ?

C onduit ton attelage avec discernement.
H armonieux il te semble et puissant et fougueux pourtant il ne l'est pas
A ttention petit roi, les passions enfantines empêchent que se nouent
R aison force et amour, écarte leur discorde
I  l te faudra un jour enfin trancher la corde
O mbilicale
T uer en toi l’infans aux cernes appuyée qui cherche son chemin.

Aucun commentaire: