mardi 8 janvier 2013

Contes de la rivière aux Loups * 17 *

loup.jpg


- Fille de Chicoutimi, dis moi... parfois je comprends le langage d'autres peuples que le mien.

- Nous sommes une immense famille, enfant, parfois nous disputons,
 parfois faisons la paix. Veux-tu savoir comment se consacre la Paix entre Indiens? Ecoute...


Sur la plaine de feu
les Cheyennes s’en vont fumer le calumet
avec les Lakotas
pour consacrer la Paix.

Ils arrivent fourbus, les mocassins plissés
des rides du chemin qui les a vu passer
le chef Qui-Tait-l’Orage touche leurs fronts fumants
avant de célébrer les quatre éléments.

Ils ont soif.
Mais leur corps doit connaître le désespoir
de l’Eau.
Sur les pierres rougies on verse de la brume
qui lavera leur peau
sans assouvir la bouche sèche comme le canyon.

Ils ont faim,
mais leur âme doit être assagie
Par le jeûne des purs.
Alors on broie
la Terre
on en nourrit leur bras, on en cerne leurs lèvres
et en noircit les dents
afin qu’ils reconnaissent le goût de la poussière
qui comblera leurs trous

Ils ont froid.
Alors on fait
un Feu
autour duquel leur corps qui depuis tant de jours
se désole en silence
va caresser les braises
de l’envie de mourir

Ils boivent dents serrées
l’Air
qui se fait plus rare
dans ce camp inconnu
qui leur promet la paix
et les tue lentement.

Alors on leur allume
le grand calumet noir
on leur apporte enfin le chevreuil, l’orignal
et les galettes tendres
  puis l’alcool de prairie

Et les mains de leurs femmes
qui prient contre les leurs…

Aucun commentaire: