mardi 8 janvier 2013

Contes de la rivière aux Loups * 2 *



loup.jpg
Je t’écoute, Mère…
- Des lunaisons passèrent. Premier marchait avec les Loups, sans que jamais ne cesse de retentir au fond de son cœur un manque. Il s’essayait à hurler avec eux, mais sa voix était autre.
De l’eau sortit un jour de ses yeux, que les louves vinrent tendrement lécher. En vain.

Alors, elles se réunirent en conseil

faisant cercle sous la Lune.
La plus âgée leur demanda de donner chacune
un peu de leur pelage fauve afin de tisser chevelure.
Puis elles modelèrent
dans la neige fraîche la silhouette de Première.
Dents-Aigües donna une dent.
Yeux-de-Feu versa ses lueurs d’or sur la banquise.
Plus–que-Le-Vent donna de sa vitesse, la courbure élégante de ses jambes et l’attache fine de ses os.
Croupe-heureuse donna sa fécondité et son goût joyeux pour la rencontre avec le Loup
Lait-de-Lune donna ses talents de nourricière.
Et Langue-Sage donna son intelligence.
Enfin avec des coques de moules blanchies par le temps, elles taillèrent leurs peaux et répandirent leur sang sur la neige.

Naquit ainsi Première.

Le chef de Horde alla offrir ce présent à l’Indien.
- C’est tout ce que nous pouvons t‘offrir. Peut-être aurions-nous été avisés de lui donner la voix de Muette-comme-Poisson. A toi de voir.

Et ils laissèrent Premier et Première ensemble pour la première fois.


- Et alors, Mère ?
- …
-Raconte !
- …
- Rac…
- Apprends toi aussi, le silence, enfant.




Aucun commentaire: