mardi 8 janvier 2013

Contes de la rivière aux Loups * 28 *


loup.jpg

Une vieille légende Amérindienne nous dit que
notre âme abrite deux sortes de colère, l'une qui est juste l'autre .... beaucoup moins.

C’est pourquoi tu
iras
jusqu’au bout de ton âme
aux naissances des sylves tu iras seule
une vieille amertume coulée à coups de poings encore tièdes au coeur
tu les rencontreras
les regarderas vivre
le premier assoupi aux racines des arbres attendant quelque chose qui ne viendrait jamais
patient et sans procès
le second l’œil doré comme l’eau des falaises lorsque le jour s’enfuit
prêt à mousser babines et inonder le monde de sa rage baveuse
Ils t’ont été fidèles au milieu de tes houles

ils ont précipité les rochers aux abîmes fait reculer tempêtes en méduses cendrées expiant sur le sable
mais le premier l’a fait sans esprit de vindicte
le second était neuf à chaque goéland qui traversait sa vue
sa colère coulait du fond de l’océan jusqu’à travers ses dents
laisse-le en silence
qu’il apprenne à penser laisse-le se dénouer et ne le nourris plus
le loup de la vengeance



Aucun commentaire: