mardi 8 janvier 2013

Contes de la rivière aux Loups * 4 *



loup.jpg

- Fille de Chicoutimi, dis-moi cette prière.
 
 - La prière de Premier ne se dit qu’en grandes circonstances, enfant, mais,  pour une fois…
Fumée
de Pureté, de Fécondité, d’Eternité
vole comme l’Oiseau dans la plaine
vole comme le nuage sous le grand lac du Ciel
emporte ma prière
au Soleil.
 
Terre, Ô ma Terre
qui chaque matin m’offre tes promesses en espaces, tes fleurs et tes rivières, tes animaux sauvages,
quand viendra le moment où refermer
sur moi tes grands bras nourriciers,
pardonne.
J’ai tué le caribou mais pas pour lui faire mal
parce que j’avais faim.
Ours, grand Ours qui vis dans l’Ouest et dont les pieds si larges maintiennent la banquise, donne-moi de ta force, fais mes jambes solides.
J’ai traqué le grand Ours, mais pas pour lui faire peur,
pour protéger les miens.
Renard aux yeux d’amande qui souffle les grands froids de ce Nord inconnu, Renard, donne-moi ta ruse et ta sagesse.
J’ai chassé le Renard, mais pas pour le plaisir,
pour apprendre de lui tous les secrets du vent.
Aigle,  dirige de ta plume mes espoirs et mes peines.
Vole vers le levant et raconte au Soleil ce que chante la fumée.
Car je suis comme Lièvre
celui qui naît au Sud, là où l’herbe est plus haute, là où l’herbe est plus grasse,
là où naît l’innocence.
Eclaire mon regard à chaque lever du jour
et lorsque tu te couches,
qu’à mon tour
je puisse sans souffrance, sans regrets et sans haine
fermer mes propres yeux…


Aucun commentaire: