mardi 8 janvier 2013




Une goutte de pluie
S’étale liquoreuse
Et sa soeur aux encore tremblants
Amoureuse
La suit



Une goutte de pluie
Cherchant la vérité
Glisse au bord de mes lèvres
Hésite danse et reve
S’ébandonne et s’enfuit



La pluie sait elle aussi le crissement timide, l’effroi au gout de miel du brin d’herbe au fourreau arraché ?

Je n’avais pas senti venir l’orage,
Je n’avais pas..
Je..



Une goutte de pluie
Se déguise en chemin,
Innocente, ses pas sur ma peau se font
scribes
Et des signes pépient.



Une goutte indocile
Galope sur ma joue
Roule avec insolence un délicat frou-frou
S’échappe volatile



La pluie est-elle triste de tomber du ciel, de quitter son nuage sans avoir dit adieu ?



Je n’avais pas senti venir l’adieu
Je n’avais pas..
Je..

Dans la perle liquide
Des robes se dessinent
Baies, ocelles caprines
Au doux regard limpide



Dans la goutte furtive
Un cheval qu’on devine aux gaités minuscules
S’esquive, funambule
Venu d’une autre rive



La pluie sait-elle aussi le desespoir de vivre ?
La pluie sème sabots et galops sous l’orage
Au pays de ta peau coulent des rus sauvages..



Je n’avais pas senti venir la fin
Je n’avais pas..
Je..



Laisse moi pour toujours
Retirer mes deux mains

Aucun commentaire: