mardi 8 janvier 2013

Vivre


Vivre
grâce indicible du geste gratuit
vivre jusqu’à l’absurde


On n’arrête pas Gavroche dans sa course aux pavés
on n’emprisonne pas les feux nés dans la lande et au bord des marais
toujours il faut monter à l’assaut du ciel

Forcer frugalité et adorer la soif
je n’ai pas peur du feu
ni des trous dans la peau
je n’ai pas peur de lire que je ne suis pour rien dans mon architecture
pas peur d’arracher les plumes de mes peurs
les laisser s’envoler et s’accrocher aux branches


Vivre
mes paumes nues vers Toi
pour unique mémoire

Aucun commentaire: