dimanche 21 avril 2013

Bouquets de mon jardin * 6 *







Semaine du 1er Novembre



feuillages novembre

Même en cette saison, comme je l'expliquais par ailleurs
il reste possible de savourer de la beauté
poussant dans le jardin.
Ci-dessus un assortiment de feuillages persistants.




Semaine du 8 Novembre


fleurs-semaine--7-novembre.jpg
En dépit des gelées nocturnes qui se font plus fréquentes
quelques fleurs montrent encore leur minois...
Au milieu des feuillages de la composition précédente
encore bien fraîche
j'ai donc posé de cette merveilleuse Alysse odorante
qui exhale le miel de mai à décembre
( pourvu qu'on la coupe ras afin de l'aider à refleurir autant de fois que souhaité)
quelques brins de Gauras, un des derniers Osteospermum,
une des premières Pensées...


Semaine du 15 Novembre

semaine-du-15-novembre.jpg



Dans le même environnement de feuillages persistants
qui décidément s'accommodent aussi bien du sol natif
que de l'artifice d'un vase
j'ai posé les quelques derniers boutons de gaillarde jaune
une primevère éclatante
et encore une fois ce merveilleux alysse...




Semaine du 22 Novembre


semaine-du-22-Novembre.jpg

Il reste quelques feuillages au bout d'un mois
à leurs côtés s'exposent feuilles de lierre panaché
Cyclamen des jardins
et l'increvable alysse


Semaine du 29 Novembre

semaine-du-29-novembre.jpg
Le jardin se réveille doucement grâce aux hellébores de Noël
Celle que j'ai cueillie est verte car fânée
Je l'ai entourée d'une grosse pensée Château blanc
et de feuillages persistants ( lamiers panachés  et cinéraire maritime)


Vivement Noël!







Bouquets de mon jardin * 5 *



feuillages--novembre.jpg


Qui pense jardinage ( et je n'échappe que de peu à cela ) pense souvent exclusivement fleurs. Pourtant les feuillages ont eux aussi leur place dans nos jardins. Ils apportent en toute saison des formes, couleurs, textures bien sympathiques et complémentaires des couleurs florales.

Mon espace de nature a été pensé autour des feuillages persistants. Quoi de plus triste que la morte saison, quand la terre se dénude. Pourquoi ne pas la garnir de feuillages divers, solides et résistants aux intempéries? Vous en voyez dans la photo ci-dessus quelques uns de mes préférés pour embellir l'automne et l'hiver. Et je vais vous les présenter un par un, comme on le doit pour des amis!



cineraire-maritime.png

La cinéraire maritime.
Feuillage duveteux blanc gris et très découpé. Floraison jaune sans intérêt. La tailler à l'automne pour lui conserver un port arrondi.

Aime
les sols pauvres, secs, ensoleillé ou à l'ombre légère.
Déteste trop d'arrosage ou d'engrais, l'ombre dense
Plantes compagnes idéales: rosiers, iris, tulipes et bulbes divers.

                                                          ****

bugle-pourpre.png

Le bugle pourpre
Feuillage d'un pourpre presque noir, gaufré, luisant, floraison printanière de hampes assez hautes aux petites fleurs bleu électriquee. Couvre sol intéressant.

Aime
les sols bien drainés pour s'y accrocher, assez frais mais pas torp humides cependant, l'ombre légère ou dense.
Déteste le soleil direct, la sécheresse, les cailloux.
Plantes compagnes idéales: hellébores, tulipes, cyclamen, lamier, narcisses blancs, digitales, toutes plantes auxquelles il offre un magnifique écrin.

                                                      ****


bergenia.png
Bergenia cordifolia.
Feuillage splendide de feuilles luisantes, épaisses, larges et généreuses, d'un beau vert virant au pourpre en hiver. Floraison de hampes longue durée de belles fleurs blanches ou rosées au délicat parfum au printemps, couvre-sol de choc, plante aimable et gratifiante!

Aime: tout. Plante pas difficile, elle serait plantée sur un caillou que cela lui irait encore. Ombre, mi ombre, soleil, sécheresse, pluie, engrais ou pauvreté, terrain drainé tout de même préférable, c'est sa seule exigence.
Déteste: les sols compacts ( trop de cailloux ou d'argile )
Plantes compagnes idéales: toutes. Mais se plait particulièrement en compagnie des hellébores, des lamiers, du pachysandra ci-dessous et de l'alysse odorante...


                                                         ****

pachysandra.png

Pachysandra
Feuillage découpé et d'un vert assez tendre, lent à s'installer mais couvre sol solide sur la durée. Floraison insignifiante à tout moment de l'année, plante étonnante car vit sa vie et se moque de ce que l'on pense...

Aime: les sols drainés, secs, sous les arbres où rien ne pousse à par elle, la mi ombre
Déteste: le soleil, trop d'arrosage qui le fait pourrir, les sols lourds
Plantes compagnes idéales: bergénia,  petits géraniums vivaces qui se glissent sous leur feuillage,  campanules des murailles dont les touffes contrastent en rondeur avec leur côté un peu pointu, la céraiste qui aime elle aussi les sols secs.


                                                          ****

cyclamen de naples-copie-1

Cyclamen de Naples
Feuillage marbré, s'étalant au sol juste après la floraison de jolies petites fleurs roses ou blanches en début d'automne. Plante lente à s'installer mais si elle se plait, semble prompte à sauter sur la moindre fourmi pour pousser loin de son premier port d'attache!

Aime: l'ombre des chênes, les sols secs et légers, se sauver partout
Déteste: le soleil, trop d'arrosage, qu'on la déterre
Plantes compagnes idéales: les hostas, les bulbes de printemps, le bugle pourpre, les lamiers...

                                                       ****

grande-eprvenche.png

Grande pervenche
Couvre sol bondissant, qui lance ses hameçons dans tous les sens et offre une belle floraison bleue au printemps.

Aime: Tout. Surtout voyager. Idéale pour couvrir le sol sous un arbre ou sur un talus. Fait une rude concurrence au lierre...
Déteste: Rien. Facile à planter: on coupe une tige et la replante sans façon ailleurs et elle prend toute seule.
Plantes compagnes idéales: attention, aurait tendance à étouffer les copines, sinon aime bien la proximité du lierre ou des rosiers.


                                                          ****

ceraiste-tomenteuse.png

Céraiste tomenteuse ( ou oreille de souris)
Une amie très chère, qui m'a sauvé la mise, m'en avait offert un petit bouquet. En deux ans, elle a quasiment recouvert 150 mètres de talus et de plates-bandes, je suis obligée de l'arracher. Couvre-sol de choc, au feuillage laineux vert gris virant au blanc en pleine chaleur estivale, fleurs blanches au délicieux parfum de giroflée pendant deux bons mois au printemps.

Aime: pousser. Plante qui peut devenir envahissante mais cela m'arrange. car s'arrahe facilement quand on veut aménager une place à autre chose et il suffit de la poser au sol, un peu de sable par dessus et elle repart. Sols secs et pauvres, plutôt caillouteux, au soleil ou à l'ombre. Plante chameau!!
Déteste: trop d'arrosage et des sols trop riches qui la font pourrir. Le mieux est de l'oublier.
Plantes compagnes idéales: toutes celles qui comme elle se passent volontiers d'eau. Parmi les vivaces, elle fait un écrin magnifique aux tulipes et crocus, aux bergénia, pachysandra, asters d'automne, viola sororias, hémérocalles, hellébores, népétas et lavandes. Parmi les annuelles, elle s'entend bien avec les zinnias et les pavots de Californie.

                                                     *****

lierre-panache.png


Lierre panaché argenté
Une merveille, quoique de pousse lente.

Aime: l'ombre, même sèche sous les arbres
Déteste: ne pas avoir d'appui à ses tiges
Plantes compagnes idéales: toutes car peu envahissante.

                                                        ****

rosier-rugueux.png
Rosier rugueux
Feuillage sublime, finement nervuré et passant d'une transparence émouvante à l'automne à un vert profond et opaque au printemps. Fleurs simples roses ou blanches, parfum capiteux inégalé chez les roses, 1 à 2 mètres de haut et autant de large.

Aime: les sols bien drainés, sablonneux même, qui lui permettent d'envoyer en toutes directions des drageons. Soleil, mi ombre ou ombre légère lui conviennent. Excellent couvre sol de talus et de dunes.
Déteste: l'argile. Trop d'arrosage. Trop d'engrais.
Plantes compagnes idéales: les miens se plaisent en compagnie du stachys byzantina, de la cinéraire maritime, des lavatères arbustives. Et pour les annuelles, Ammi des jardins et zinnias.


                                                          ****

lamier-panache.png

Lamier panaché

Feuillage magnifique, blanc vert bordé de vert plus foncé, floraison printanière rose dragée ou blanc pur, puis remontante en automne voire toute l'année si on coupe les fleurs au fur et à mesure. Couvre sol aimable, point trop envahissant mais remplissant son rôle de faire valoir et de fabricant de bon humus. S'étend comme les fraisiers, en drageonnant.

Aime: les sols légers, bien drainés, ni trop riches ni trop pauvres, plutôt à l'ombre, où il supporte bien la sécheresse.
Déteste: les sols lourds, compacts, caillouteux. Si par malheur on l'a planté dans un tel endroit, il accepte d'y rester pourvu que l'on pique régulièrement le sol en profondeur avec une aiguille à tricoter afin de l'aérer et lui permettre de glisser ses racines.  Trop d'arrosage ou pas assez...
Plantes compagnes idéales: le bugle pourpre, les bulbes, les anémones du Japon, les bergénia, les azalées du Japon et rhododendrons... Et en été les impatiences.


                                                          ****

hellebore-orientale.png

Hellébore de Noël
Feuillage magnifique, dur et cassant, vert profond preque noir, bien découpé; Floraison vers Noël  et jusqu'au mois de mai de belles fleurs blanches ou roses ou... Attention toxique !!

Aime: les sols légers ou riches, acides ou calcaires ou neutres, pas trop d'arrosage, plutôt ombre et mi ombre mais pas entre des racines de gros arbres. Apprécie au printemps des coquilles d'oeufs écrasées à ses pieds.
Déteste: qu'on la bouge! Elle vit cent ans et plus mais au même endroit. Y fait des bébés qui fleurissent à leur tour au bout de quatre ans.
Plantes compagnes idéales: bergénias, lamiers, tulipes, campanules, digitales, oxalys, pensées et violettes, cyclamens et hostas.



                                                          ****

stachys.jpg
Stachys byzantina
Feuillage duveteux gris vert, devenant bleuté voire blanc en été et avec le soleil, aussi doux à caresser qu'une peluche.  D'ailleurs on peut l'appeler aussi Oreille d'ours ou Oreille de lapin selon la taille des feuilles. Une plante couvre sol extraordinaire qui s'étend très très vite au point qu'avec un seul plant originel, en deux ans j' ai décoré mille coins partout dans le jardin. Floraison pourpre au printemps. Pour la diviser? Couper les rejets qui se forment à la base de la plante mère, enfouir grossièrement et cela fait une nouvelle plante!

Aime: le sable, les sols super pauvres, en pente ou à plat, au soleil-ombre-mi ombre, elle n'a qu'une idée: grossir et se multiplier.
Déteste: l'eau et l'engrais.
Plantes compagnes idéales: son feuillage magnifique met remarquablement en valeur les rosiers, les géraniums, les plantes à feuillages pourpres ou verts acide. Veiller à ne pas l'arroser quand on abreuve les voisines, elle n'en sera que plus belle...





Bouquets de mon jardin * 4 *



Semaine du 1er octobre

Le froid, le chaud, le vent ou la pluie
ne savent plus  qui doit l'emporter
dans le premier combat que se livre à lui-même l'automne

Dans mon jardin l'alysse odorante apprécie cette chute des températures
qui l'aide à fleurir une dernière fois
et être la reine de ce milieu d'automne!
Elle se marie ici à la belle de nuit:



semaine-1er-octobre.jpg


Semaine du 8 Octobre

Mais déjà dans certains recoins du jardin flamboie le rouge de Noël
Alysse odorante et baies de cotoneaster


semaine-du-8-octobre.jpg



Semaine du 15 octobre

Un souffle de pastel s'étend sur le jardin.
Un peu de soleil revenu
et les annuelles
et vivaces se mettent sur leur 31:

De gauche à droite
Feuillage de népéta, alysse odorante, cosmos picotee
alysse, cosmos, lavandin
et pour finir un dahlia un peu démoralisé:

semaine-du-15-octobre.jpg


Semaine du 22 Octobre
Les premières gelées ont eu raison des annuelles.
J'ai arraché aujourd'hui les derniers plants de cosmos et de Zinnias
 rabattu dahlias et asters,
ne restent de couleurs que
l'alysse toute blanche, les gaillardes jaunes et la valériane blanche
:



22-octobre.jpg
Heureusement se mettent en boutons
déjà
hellébores,  pensées et cyclamens.

Pour composer d'autres paysages jusqu'au printemps prochain!





Bouquets de mon jardin * 3 *






Avec la pluie bienvenue, le jardin revit un peu
et se pare de ses dernières couleurs avant le long rideau d'hiver.

Nous étions restés plus de deux mois sans eau...
Voici ce qui se manifeste à nouveau:

Semaine du 1er septembre 2012
Rhapsodie en jaune et blanc avec de gauche à droite
fleur de topinambour, cosmos double blanc,
gaillarde jaune, rudbeckia fulgida
onagre sauvage et pois de senteur


bouquet-septembre.jpg


Semaine du 8 septembre

Aster bleu, cosmos sweet dream
pois de senteur
oeillets mignardise, rose musquée miniature

Aster


septembre-2.jpg



Semaine du 15 septembre

le temps des asters d'automne

asters dautomne




Semaine du 22 septembre

Plantes d'ombre

Anémone du Japon, belle de nuit pourpre, anémone, lamier pink Nancy,
malope, alysse odorante
anémone tomenteuse et anémone double


anemones-japon-lavatere-trimestris-belle-de-nuit.jpg


Semaine du 29 septembre

Dalhias et cosmos... Le retour!!
jardin-4-1623.jpg




Bouquets de mon jardin * 2 *



jardin-4-1541.jpg

L'été est une saison pleine de malice.
Tout s'y brûle et végète, encombré de chaleur et d'indolence.
Je l'accepte bien mal, quoique sachant que la nature le veut.
Il est en effet nécessaire aux plantes de se mettre au repos
avant les derniers feux colorés de l'automne
et l'entrée en sommeil hivernal


jardin-4-1541.jpg
Quelques fleurs s'obstinent pourtant
à montrer leur facettes vibrantes.

Pour me consoler de cette saison éprouvante
qui me ferait presque regretter des frimas plus violents encore
je compose chaque semaine avec ce qui tombe sous mes doigts
des petits tableaux fleuris...

Voici ceux du mois d' Août...
.



Semaine du 1er Août 

Lagestroemia rose, pétunia parme, osteospermum pourpre,
rose pastel, alysse odorante,
cosmos pourpre et cosmos picotee,
gauras et graminées


jardin-4-1541.jpg



Semaine du 8 Août
Lamier maculé, alysse odorante, oeillets de Chine



semaine-22-aout-2012.jpg



Semaine du 15 Août
Dahlia pompon rose, immortelle de Corse
 alysse odorante, oeillets de Chine
Feuilles de bambou




semaine-du-28.jpg


Semaine du 22 août
A
lysse odorante, campanule des murailles, rudbeckia fulgida



aout-2012.jpg


Semaine du 29 Août
Feuilles de bambou, pois de senteur rose,
Pervenche de Madagascar

jardin-4 1569



Bouquets de mon jardin * 1 *

div style= padding-right: 30px;">




bouquet-1.jpg



                Il y a peu, Michel m'a offert un petit vase très astucieux,
                      percé d'une dizaine de trous.

                         Chaque semaine j'y invente un nouveau bouquet
                              avec ce qui me tombe sous la main,
                   pas forcément des fleurs mais,
                            par exemple,
                                   des aiguilles de pin,
                                bouts de bois, feuilles, objets divers...


                  Voici mon bouquet de la semaine
 fait d'immortelles, freesia et feuilles d'iris.



bouquet-1.jpg





Je suis certaine qu'en posant côte à côte
des petits pots ou des flacons miniatures
on doit pouvoir obtenir le même effet
et recherche d'équilibre entre horizontalité
angles et verticalité.

Et pour le regarder en musique
le premier mouvement du concerto pour violoncelle
en La Majeur
de Carl Philipp Emmanuel Bach
Boccherini n'est plus très loin...
le

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/09_Concerto_Pour_Violoncelle_Avec_Deux_Violons_Alto_Et_Basse_en_la_Majeur_Wq_172__III_Allegro_Assai.mp3&




bouquet-1.jpg







Salade de fin d'hiver







Allez, je vous emmène au pays des salades d'hiver!
Le printemps n'est plus très loin avec ses fruits gorgés de soleil et de couleurs pimpantes. Goûtons donc ces feuilles et fruits discrets en nuances mais si fins au palais.

Dans un grand saladier émincer très finement une toute petite échalotte.
Ajouter une pincée de gros sel et le laisser fondre dans deux cuillers à soupe de vinaigre.
Ajouter trois cuillérées à soupe d'huile neutre ( colza ou tournesol ) un tour du moulin à poivre et bien émulsionner. La vinaigrette n'en glissera que mieux sur les feuilles et sera plus délicate. Surtout, elle ne cuira ni le feuillage... ni votre estomac!

Gymnastique-etc-0187.jpg


Sur cette vinaigrette, émincer trois endives. Creuser un puits en leur centre :


Gymnastique-etc-0190.jpg



Dans ce puits couper en petits dés une poire des Comices  ( ou Williams ou celle qui vous plait )  ainsi qu'un kiwi. La douceur de la poire, sa texture fondante, l'acidulé du kiwi, se marient délicieusement à la neutralité bienveillante de l'endive et à son croquant.


Terminer la présentation en répartissant sur tout cela quelques dés de fromage bleu ( Roquefort, fourme d'Ambert, Bleu d'Auvergne ou comme ici, bleu des Basques) et quelques pistaches ou noix. S'il vous reste quelques feuilles de roquette ou de mache, ou quelques brins de ciboulette, cela aidera judicieusement à la décoration finale.

On peut d'ailleurs remplacer la poire et le kiwi par des morceaux d'orange et de pomme. Ou des kakis dont c'est la pleine saison. Ou des fruits secs. Tout est permis!!

Servir très frais...  Et que vive ce printemps fleuri!!

Gymnastique-etc-0195.jpg



La Fleurie de François Couperin

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/4_Musique_Baroque/Couperin/1-18_Ordres_Pour_Clavecin_1er_Ordre__XVII_La_Fleurie_ou_la_Tendre_Nanette_-_Gracieusement.mp3&