samedi 5 octobre 2013

Âme ouverte aux possibles





Âme ouverte aux possibles, arbre, saisons emboitées.


J’aime les chants de la non précision de la non insistance


Les rêves dissipés de trop de lumière

s’échouent de lassitude et vont se
fracasser
Il leur faut le néant

ses ombres indécises

caresses de sépia et de terre brûlée

un souvenir qui dort en attendant la pluie


au loin des taches floues

mélodies apaisées

trois dièzes à la clef pour s’envoler au vent


©  RSSLK