mardi 24 décembre 2013

Chêne de Noël




Sur les tertres houleux enluminés de givre
            un vieux chêne est ancré
    à quelques encablures
de mon dernier sommeil

Regarde sa ramure couler comme une invite à rejoindre l’écorce

        et à percer le vent

L’heure est aux giboulées de platine d’or fin

        le rideau va s'ouvrir sur un simple mystère
                tout revêtu de gouttes
      
Le soleil neige sur la route…